Recensione – La cantatrice chauve

  • Auteur: Eugène Ionesco
  • Genre: pièce théâtrale, Théâtre de l'absurd 
  • Première publication:1950
  • Prix dû couverture: 6,27€
  • Nombre de pages: 56
  • Éditeur: Folio


Eugène Ionesco, né Eugen Ionescu  le 26 novembre 1909 à Slatina (Roumanie) et mort le 28 mars 1994 à Paris (France), est un dramaturge et écrivain roumano-français. Il passe une grande partie de sa vie à voyager entre la France et la Roumanie ; représentant majeur du théâtre de l'absurde en France, il écrit de nombreuses œuvres dont les plus connues sont La Cantatrice chauve (1950), Les Chaises (1952) et Rhinocéros (1959).

 On y retrouve six personnages, madame et monsieur Smith, madame et monsieur Martin, la bonne et le capitaine des pompiers. Tout d’abord, Mme Smith et Mr Smith sont installé dans un décor anglais. Tout est anglais. Les personnages tiennent des propos sur leur vie. Ils parlent de leur fils et ensuite du souper qu’ils viennent de manger. Arrive alors un couple d’ami, les Martin. Ensuite, c’est au tour du pompier. Une intrigue tourne autour de la sonnerie de la porte et de celui qui a appuyé dessus. Tous les quatre se parlent sans même s’écouter. Les réplique se répètent souvent et les histoires s’entremêlent. La fin de la pièce est un recommencement du début. Les Smith dans un décor anglais où tout est anglais, même les coups de l’horloge.


Mme Smith : Tiens, il est neuf heures.

Nous avons mangé de la soupe, du poisson, des pommes de terre au lard, de la salade anglaise. Les enfants ont bu de l'eau anglaise. Nous avons bien mangé, ce soir. C'est parce que nous habitons dans les environs de Londres et que son nom est Smith…


Il y a quelques temps que je n'avais pas le plaisir de lire un livre en français sans éprouver une sensation du fatigue et avec un réel intéresse pour le développement de l'historie. Bien que initialement je l'ai trouvée un peu pédant, quand je n'avais pas encore compris qu'est-ce que voulait signifier sa appartenance aux Théâtre de l'absurde (et ça ne permit pas d'assigner un nombre de points maxime), la pièce a plus tard révèle son aspect plus agréable: l'absurdité de l'histoire porte irrémédiablement a l'hilarité de lecteur, mais une analyse plus profonde apporte à la lumière l'incohérence de la situation humaine. Ma opinion plus que positif a sûrement été influencé aussi par le stile et le lexique très simple, que m'ont permit de comprendre complètent l'histoire. 

Sans aucun doute conseillé! 🙂

Annunci

Rispondi

Effettua il login con uno di questi metodi per inviare il tuo commento:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...